Les coliques du nourrisson

coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson

Vers 3 semaines de vie, votre bébé peut commencer à avoir des coliques du nourrisson, se sont des épisodes de pleurs ou de cris difficiles à calmer, voir inconsolables. Ses cris intenses et aigus se produisent le plus souvent en fin de journée ou en début de soirée sans raison médicale précise. Ils font partie de son processus d’adaptation à son nouvel environnement de vie.

Les cris sont souvent plus intenses vers la 8 ème semaine et diminue par la suite. C’est une des premières causes de consultation chez les bébés de moins 3 mois. Les médecins considèrent généralement qu’il s’agit de coliques, ou de pleurs excessifs, lorsque le nourrisson va bien, grandit normalement, est de bonne humeur entre les crises, mais qu’il pleure plus de trois heures par jour, plus de trois fois par semaine depuis plus de trois semaines.

Comment soulager les coliques du nourrisson

Il n’existe malheureusement pas de remède miracle pour supprimer les coliques. Chaque parent doit essayer de trouver ce qui soulage son bébé. Tenter de le bercer, masser son ventre, chuchoter à son oreille le son «Shhhhhh», donner lui un bain ou promener le dans le porte-bébé. Les bébés aiment les mouvements vibratoires comme les promenades en voiture, la chaise-vibrante et la position anti-colique (voir la photo). Mais ce qui fonctionne une journée peut s’avérer inefficace le lendemain! Les traitements en ostéopathie peuvent aussi aider à soulager les coliques. Nous vous recommandons Xavier Roger, ostéopathe chez Clinique de physiothérapie Ste-Catherine/24-7.

les coliques du nourrisson

Bien sûr, les coliques du nourrisson sont sans séquelle, mais ces épisodes peuvent être angoissants pour les parents. C’est souvent eux qui souffrent le plus des coliques. Vous ne devez pas vous sentir coupable de ne plus pouvoir supporter ses hurlements. L’important c’est d’éviter d’angoisser et de transmettre votre stress à votre bébé, essayer plutôt de « lâcher prise » pendant les crises et attendez calmement que cela cesse. Si elles surviennent la nuit, elles peuvent aussi affecter votre sommeil. Elles peuvent augmenter le risque de dépression post-partum chez la mère et altérer le lien entre les parents et l’enfant. Demandez l’aide à votre entourage si vous vous sentez dépassé par la situation qu’engendre les coliques du nourrisson.

Source:http://Passeportsante.net