Forceps, ventouse et autres interventions médicales (Partie 2)

intervention médicale-ventouse

Interventions médicales possibles durant l’accouchement

Plusieurs interventions médicales sont possibles durant l’accouchement pour faciliter le travail et éviter les complications pour la mère et ainsi que pour le bébé. Voyons ensemble celles dont nous pratiquons régulièrement et dont il semble important que les futurs parents connaissent. Cette deuxième partie vous renseignera sur l’épisiotomie, le forceps et la ventouse.

L’épisiotomie

À l’occasion, une coupure au niveau du périnée peut être pratiquée par le médecin pour aider le bébé à sortir plus rapidement. Elle est faite sous anesthésie locale. L’intervention médicale a pour but de diminuer le temps d’expulsion si la situation le nécessite, tel qu’un rythme cardiaque foetal bas ou une fatigue importante chez la mère nuisant au bon déroulement du travail. Elle est parfois associée dans certain cas à l’utilisation du forceps. De plus, elle peut aider à sortir le bébé plus facilement dans certains cas comme lors de jumeau et de présentation non conventionnelle (siège). L’incision est ensuite réparée avec des points de suture.

nterventions médicales durant l'accouchement

interventions médicales durant l’accouchement

Le forceps

Cette intervention médicale est utilisée pour aider à sortir le bébé dans plusieurs situations importantes,par exemples, lors de l’arrêt de la descente du bébé, de mauvais positionnement de la tête du nourrisson ou lorsqu’une maladie maternelle interdit la mère de pousser son bébé durant la phase d’expulsion. C’est un instrument de métal en forme de 2 cuillères placé sur chaque côté du visage du bébé. Lorsque les médecins emploient cet appareil, une anesthésie locale au niveau du périnée est faite au préalable. Il est même possible de faire une épisiotomie avant l’insertion si nous désirons augmenter l’ouverture du vagin. Les forceps préviennent des complications comme la détresse fœtale et la fatigue de la mère. Par contre, après l’intervention il est conseillé de faire évaluer votre bébé par un ostéopathe, physiothérapeute ou chiropraticien pour évaluer les déformations (torticolis, tensions, etc).

intervention médicale-ventouse

intervention médicale-ventouse

La ventouse

Cette intervention va être pratiquée pour des raisons semblables au forceps, soit afin de prévenir des complications chez le bébé et la mère. Par contre, comparativement à ce dernier, l’instrument est fait de silicone et il est en forme de coupole. Avant la contraction, le médecin insère la ventouse et retire l’air, cela permet de créer une succion sur la tête du bébé et de maintenir l’instrument en place. Ensuite, pendant une contraction, la mère fait une poussée et au même moment, l’obstétricien exerce une traction avec l’appareil pour l’aider à expulser le bébé. Il est utilisé en dernier recours lorsque nous devons sortir le bébé en urgence ou que la mère est très fatiguée. Après l’intervention médicale, une bosse sérosanguine peut se former sur la tête du bébé, mais elle disparaîtra quelques heures après la naissance.