Accouchement: les interventions médicales possible (Partie 1)

nterventions médicales durant l'accouchement

Interventions médicales possibles durant l’accouchement

Plusieurs interventions médicales sont possibles durant l’accouchement pour faciliter le travail et éviter les complications pour la mère et ainsi que pour le bébé. Voyons ensemble celles dont nous pratiquons régulièrement et dont il semble important que les futurs parents connaissent.

La surveillance fœtale

Cette intervention médicale durant l’accouchement peut se faire avec un doppler comme durant le suivi de grossesse en clinique, avec un stéthoscope fœtal ou avec un moniteur fœtale électronique. Ce dernier est souvent utilisé en milieu hospitalier. Il permet de connaître la fréquence cardiaque de votre bébé ainsi que la fréquence et la durée de vos contractions. Deux capteurs retenus par une bande élastique sont placés sur le ventre. L’un d’eux mesure le rythme cardiaque de votre bébé et l’autre capte la fréquence et la durée des contractions au niveau du fond utérin. Ces données apparaissent sur un tracé et permettent au personnel soignant d’évaluer comment votre bébé réagit avant, pendant et après les contractions. La surveillance fœtale électronique est souvent réalisée à votre admission en salle de travail durant 20 minutes consécutives et, par la suite si tout va bien, aux 15 à 30 minutes. Il est possible d’utiliser en continu cette surveillance, par exemple lors d’une perfusion d’ocytocine, d’un tracé inquiétant ou lors d’une anesthésie par péridural.

Rupture artificielle des membranes

Cette seconde intervention médicale est pratiquée par le médecin durant le travail. Il est possible que celui-ci décide de rupturer la poche des eaux si elle ne se fissure pas d’elle-même. Cette intervention s’appelle une amniotomie. Elle est réalisée au moment où votre bébé est bien engagé dans votre bassin et que votre col utérin est un peu dilaté. De plus, cette mesure peut être utilisée pour déclencher le travail. Lors de la procédure, votre médecin introduit un appareil stérile ressemblant à un crochet dans votre vagin jusqu’au col de votre utérus et il déchire légèrement la membrane. L’intervention peut causer un certain inconfort qui s’apparente à celui vécu lors d’un examen du col de l’utérus. Après la rupture, du liquide amniotique s’écoule. Ensuite, une surveillance fœtale sera assurée afin de vérifier que votre bébé tolère bien l’intervention, laquelle peut parfois entraîner un changement de la fréquence cardiaque de votre bébé.

Partie 2: Ventouse, forcep et autres interventions.